Les banques françaises espèrent sortir indemnes du Brexit

le 27/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elles réalisent un milliard de profits annuels au Royaume-Uni où elles emploient 11.000 personnes, mais elles pourraient relocaliser certaines activités en zone euro.

Solidement installées des deux côtés de la Manche, les grandes banques françaises n’auront pas de choix immédiat à faire entre la City et Paris, après le vote des Britanniques en faveur du Brexit. «Je ne crois pas que ce soit les banques françaises qui seront les plus impactées dans leurs choix...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi