La CCR devrait assumer la moitié du coût des inondations

le 09/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le réassureur public CCR a précisé hier que «la moitié au moins» du coût des récentes crues et inondations en France devrait rester à sa charge, pour ce qui pourrait constituer le plus gros sinistre catastrophe naturelle depuis la création du régime en 1982. La CCR a publié une étude détaillant...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi