La Société Générale essuie un camouflet dans l’affaire Kerviel

le 08/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les prud’hommes ont condamné la banque à verser plus de 450.000 euros à l'ex-trader, soulignant un licenciement sans cause réelle ni sérieuse. Le groupe fait appel.

Victoire !», a claironné hier sur son compte Twitter David Koubbi, l'avocat de Jérôme Kerviel, en réaction à la décision rendue par le conseil des prud'hommes. Dans un jugement très sévère à l'encontre de la Société Générale, la juridiction paritaire a condamné la banque à verser plus de 450.000...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi