L’appétence au risque reste un sujet mal maîtrisé par certains assureurs

le 01/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une étude de l'Edhec montre des choix surprenants dans les indicateurs retenus pour définir cet élément clé dans l'univers de Solvabilité 2.

En vigueur depuis trois mois, Solvabilité 2 impose aux entreprises d'assurance une nouvelle approche du risque, à la fois holistique et formalisée selon les principes du pilier 2 et de l'ORSA (Own Risk and Solvency Assessment). Les compagnies doivent en effet définir leur appétence au risque au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi