Ageas casse sa tirelire pour tirer un trait sur l’époque Fortis

le 15/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Accusé d’informations trompeuses, l’héritier du bancassureur déchu s’est engagé à verser 1,2 milliard d’euros à ses anciens actionnaires.

Le dossier Fortis est en passe de se refermer après presque huit ans de joutes juridiques. L’héritier du bancassureur déchu, l’assureur belge Ageas, a annoncé lundi avoir transigé avec plusieurs associations d’anciens actionnaires qui estimaient avoir été trompés par la communication du groupe....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi