BNP Paribas profite du retrait de RBS dans le cash management

le 03/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les grandes entreprises clientes du groupe britannique sont invitées à se tourner vers le français pour leurs activités de banque de flux.

Le coup de torchon chez RBS fait les affaires de BNP Paribas. La banque française a annoncé hier qu’elle avait été désignée par sa concurrente britannique comme «banque de référence» pour les clients de ses activités cash management et trade (financement du commerce international). En février, dans le cadre d’un vaste plan de restructuration, RBS avait annoncé son souhait de se recentrer, pour ces deux métiers, sur le Royaume-Uni et l’Irlande.

Les grandes entreprises qui ont aujourd’hui recours aux services de RBS hors de ces deux pays bénéficieront donc d’une procédure facilitée si elles souhaitent passer chez BNP Paribas. «RBS a organisé un appel d’offres auquel ont répondu les quelques grands acteurs mondiaux du cash management, pour vérifier que les capacités en termes de produits, de couverture pays et de process se rapprochaient des siennes. Nous travaillons depuis plusieurs mois ensemble afin de définir des processus de migration fluides», explique Pierre Fersztand, responsable international du cash management chez BNP Paribas. Selon le professionnel, «c’est la première fois qu’un tel accord de coopération est mis en place». Lorsqu’une multinationale décide elle-même de changer de banque, le chantier dure plusieurs mois.

L’accord entre les deux groupes laisse toute liberté au client, qui pourra choisir un autre établissement. Certains d’entre eux ont d’ailleurs déjà lancé des appels d’offres pour sélectionner un prestataire. Plus d’une centaine ont aussi approché BNP Paribas dès que le retrait de RBS a été rendu public, avant que la banque française ne soit désignée comme banque de référence. Pour ces raisons, l’accord n’entraînera pas le versement de flux financiers entre les deux groupes, indiquent des proches. De même, si BNP Paribas se dit disposée à accueillir des collaborateurs de RBS, le partenariat ne prévoit pas explicitement de transfert d’équipes.

Le groupe français espère convaincre le plus grand nombre possible des clients de RBS obligés de choisir une autre banque de flux. Le fonds de commerce est alléchant. Malgré les difficultés traversées ces dernières années, RBS figure au cinquième rang des cash managers auprès des grandes entreprises européennes dans le classement Greenwich 2015, avec un taux de pénétration de 26%. BNP Paribas est numéro un.

A lire aussi