La BaFin met en doute des déclarations d'Anshu Jain

le 29/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Anshu Jain, co-président sortant du directoire de Deutsche Bank, a pu «tenir sciemment des propos inexacts» à la Bundesbank à l'occasion de l'enquête sur une manipulation présumée des taux interbancaires tels que le Libor, selon le Financial Times qui cite un rapport confidentiel de la BaFin. Anshu Jain aurait indiqué en 2012 à la Bundesbank qu'il n'avait pas eu connaissance de bruits relatifs à une éventuelle manipulation en 2008 mais des courriels de l'époque relatifs à une réunion à ce sujet lui avaient été transmis, poursuit le FT. L'autorité de tutelle financière allemande recommanderait en conséquence que Deutsche bank fasse l'objet de «mesures de surveillance bancaire spéciales». «M. Jain réfute comme étant sans fondement toute allégation voulant qu'il ait trompé la Bundesbank lors de son entretien de 2012», a commenté vendredi la première banque allemande.

A lire aussi