Aetna rachète Humana pour former le deuxième assureur santé américain

le 06/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Cette OPA record de 37 milliards de dollars doit lui permettre de tirer parti de la réforme Obamacare, dans un marché en pleine recomposition.

Le big bang continue dans l’assurance américaine. Après l’annonce le 1er juillet de l’offre amicale d’Ace sur Chubb pour former le quatrième assureur dommages mondial, Aetna a lancé vendredi une OPA sur son compatriote Humana. Troisième acteur de l’assurance santé aux Etats-Unis, Aetna est prêt à débourser 37 milliards de dollars (33,3 milliards d’euros) pour s’offrir le numéro quatre et se hisser au deuxième rang, derrière UnitedHealth et devant Anthem. Cette transaction serait la plus importante jamais observée dans le secteur de l’assurance et donnerait naissance à une compagnie de 115 milliards de dollars de primes, provenant à 56% des programmes subventionnés par le gouvernement (Medicare et Medicaid).

Pour acquérir 74% de sa cible, Aetna propose 125 dollars par action en numéraire et 0,8375 action Aetna en échange d’un titre Humana, soit une prime de 23% par rapport au cours de clôture de jeudi. La transaction valoriserait Humana environ 10 fois son Ebitda, contre une médiane de 11,4 fois pour des opérations similaires, selon les données de Bloomberg. La réaction des marchés sera connue ce lundi, Wall Street étant fermé vendredi dernier, veille de fête nationale aux Etats-Unis. 

Cette annonce intervient après que la Cour suprême a validé le 25 juin une des principales dispositions fiscales de l’Obamacare, ouvrant la voie à la course au gigantisme. La réforme de l’assurance santé publique va ouvrir le marché à des millions de nouveaux adhérents potentiels, tout en introduisant de nouvelles règles qui pousseront les assureurs à davantage contrôler leurs coûts.

Jeudi dernier, un autre acteur du secteur, Centene, a racheté Health Net pour environ 6,3 milliards de dollars afin de créer le premier administrateur privé de Medicaid, le programme dédié aux déshérités. UnitedHealth a de son côté envisagé une opération sur Cigna ou Aetna, rapportait le mois dernier le Wall Street Journal. Intéressé par Humana, Cigna a lui-même refusé une offre d’Anthem à 47,5 milliards de dollars qui aurait créé une plate-forme de taille similaire à celle d'Aetna-Humana.

Le temps presse pour les assureurs santé car les autorités de la concurrence pourraient limiter le nombre de méga-fusions ou imposer des cessions d’actifs. Pour boucler leur fusion au second semestre 2016, Aetna et Humana devront prouver la pertinence de leur rapprochement. Les deux compagnies s’arrogent par exemple 80% des parts de marché du Medicare (dédié aux personnes âgées ou handicapées), et même 88% au Kansas.

A lire aussi