La Macif mise sur la complémentaire individuelle facultative pour les salariés

le 23/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe mutualiste veut faire une opportunité du lancement de son offre d’assurance santé collective dans le cadre de l’ANI.

C’est au tour de la Macif de se positionner face au défi de la généralisation de la complémentaire santé en entreprise (Accord national interprofessionnel – ANI) au 1er janvier 2016. «L’ANI est une opportunité de développement pour le groupe Macif, parce qu’il propose depuis longtemps une offre aux entreprises, renforcée par notre partenariat avec AG2R, et parce que l’ANI représente un trait d’union entre l’individuel et le collectif, ce que nous savons faire», estime Fred Vianas, directeur du pôle santé prévoyance du groupe, qui entend peser 1 milliard d’euros et couvrir 2 millions de personnes fin 2015.

La Macif estime qu’un tiers de son portefeuille en santé individuelle est concerné par l’ANI, soit 340.000 contrats représentant environ 600.000 bénéficiaires. Elle va commercialiser un contrat collectif «socle commun» obligatoire auprès des entreprises ainsi qu’une couverture complémentaire individuelle facultative pour les salariés, alors que la rentabilité des contrats collectifs est plus «tendue» que dans l’individuel. «Nous espérons 50% d’équipement en complémentaire santé individuelle», annonce Jean-Michel Courtant, directeur marketing et développement de Macif Mutualité. Le groupe se refuse en revanche à proposer une surcomplémentaire dans le cadre de la réforme des contrats dits responsables.

Le collectif pèse aujourd’hui 20% des 540 millions d’euros du portefeuille d’assurance santéde Macif Mutualité. Selon la Macif, le marché global à équiper compte 600.000 TPE, et 65% des 4 millions de salariés d’entreprises de moins de 50 salariés ne seraient pas encore équipés.

Trois réseaux vont distribuer l’offre de santé collective. Les canaux historiques de la Macif, soit 100 téléconseillers et 600 «commerciaux debout» dédiés aux professionnels, et 530 points d’accueil. Un réseau de courtage, les 1.000 coutiers «experts» de Smam Mutuelle, en cours de rapprochement avec la Smip. Et 8.000 conseillers de BPCE, alors que la Macif est déjà partenaire du groupe bancaire en santé individuelle. «Les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne vont distribuer en juin 2015 des contrats collectifs assurés et gérés par la Macif», confirme en effet Jean-Michel Courtant.

«Une partie de notre portefeuille restera en individuel parce qu’il n’est pas concerné par l’ANI », précise Fred Vianas. Il représente près de 2 millions de clients aujourd’hui.

A lire aussi