BPCE veut répondre aux nouveaux usages avec une solution de paiement via Twitter

le 15/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe prend appui sur sa plate-forme S-money. Le service permet le transfert d'argent entre particuliers mais aussi le don à une ONG.

Rendre le transfert d’argent entre particuliers aussi simple qu’un tweet. C’est l’ambition de BPCE qui a lancé hier une solution inédite dans l’univers des réseaux sociaux. «Le digital s’applique aussi aux paiements, pas seulement à la distribution bancaire», rappelle Nicolas Chatillon, directeur général de S-money. Pour réaliser cette première, le groupe coopératif s’est appuyé sur cette filiale spécialisée dans les solutions de paiement qui dispose d’un agrément d’établissement de monnaie électronique.

Car si l’ordre de transfert est initié via l’envoi d’un tweet codifié, la transaction financière est finalisée pour des questions de sécurité au sein de l’application S-money et de son porte-monnaie électronique. La condition préalable au bon fonctionnement du service réside donc dans la connexion entre l’application S-money et le compte twitter. Cette liaison est rendue possible grâce à l’utilisation du  module «Twitter Connect».

Le service ne se résume toutefois pas à du transfert d’argent entre particuliers. «Nous l’avons d’abord pensé comme cela mais nous l’avons rapidement proposé à nos partenaires», explique Olivier Tilloy, directeur opérationnel de S-money. Ce qui veut dire que le service peut être utilisé pour faire un don à une organisation caritative, participer à une campagne de financement participatif ou abonder une cagnotte en ligne. L’ONG Action contre la Faim est ainsi le premier partenaire à être associé à cette nouvelle fonctionnalité. 

Les ordres de transfert ou de paiement étant visibles publiquement, la question de la confidentialité peut être posée. Et cela d’autant plus si le service, dont les modalités de tarification sont en train d’être définies, est déployé à l’avenir auprès de partenaires commerciaux. «Nous serons capables le cas échéant de faire du message direct (DM)», indique Nicolas Chatillon. «Nous allons faire évoluer le service au fil de l’eau», ajoute-t-il.

Forte de 100.000 utilisateurs aujourd’hui, la plate-forme S-money va connaître un bond significatif dans les prochains mois, via la déclinaison Izly, avec son adoption par l’ensemble des Crous de France. De quoi hisser le nombre d’utilisateurs au-delà de 1,5 million à la rentrée 2015 et promouvoir la fonctionnalité de paiement par simple tweet.

A lire aussi