Saxo Bank se prépare pas à pas au désengagement de son actionnaire TPG

le 26/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le courtier en ligne envisage une cotation ou une cession partielle sous deux ans. En attendant, ses comptes pâtissent de la faible volatilité

Trois ans après l’arrivée du fonds américain TPG, Saxo Bank commence à étudier la sortie de son actionnaire à 30%. D’ici à deux ans, le groupe danois pourrait opter pour une introduction en Bourse, une cession à une autre banque ou à un fonds, a déclaré hier à Bloomberg son nouveau directeur financier, Steen Blaaflak, qui évoque aussi la vente de titres hybrides.

Saxo Bank prépare les esprits à une évolution de son capital, alors que son cofondateur Lars Christensen insistait encore, au printemps 2013, sur l’actionnariat privé de la banque qui apporte «beaucoup de liberté».

La recomposition du capital du courtier en ligne grand public, spécialiste du marché des changes, sera aussi dictée par son besoin de fonds propres additionnels. Alors que son ratio common equity tier 1 atteignait fin juin 13,4%, Saxo Bank ne veut plus dépendre uniquement de ses profits non distribués pour renforcer sa solvabilité. Sa capacité bénéficiaire s’est en effet largement érodée ces dernières années.

Son résultat net a chuté l’an dernier à 162 millions de couronnes danoises (22 millions d’euros) contre 618 millions en 2011, année de la prise de participation de TPG. Depuis, le groupe a investi pour développer sa plate-forme en Europe de l’Est et en Asie, tandis que son chiffre d’affaires global s’érodait. En 2013, il a atteint son niveau plus faible des quatre dernières années, à 2,8 milliards de couronnes. Au premier semestre 2014, il a de nouveau reculé de 23% sur un an. «Notre activité dépend en partie de la volatilité des marchés, au plus bas depuis deux ans sur le marché des changes, explique Pierre-Antoine Dusoulier, président de Saxo Banque Western Europe. Mais la volatilité commence à revenir depuis le mois de juin, comme en attestent les attaques contre l’euro et la livre sterling.»

TPG attendra peut-être que les comptes se redressent avant de monnayer sa participation. Le fonds américain avait racheté pour 560 millions de dollars les 30% détenus par plusieurs investisseurs, dont Banco Espirito Santo et le fonds General Atlantic. Saxo Bank était alors valorisée 9,6 milliards de couronnes, soit environ 8,5 fois son Ebitda 2011. Depuis, son excédent brut d’exploitation a diminué de 22%. Le reste du capital est réparti entre les deux cofondateurs de Saxo Bank, à 29,99% chacun, et des managers du groupe, à 10%.

A lire aussi