BNP Paribas reprend goût à la croissance externe

le 19/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après ses déboires judiciaires aux Etats-Unis, la banque française s'apprête à finaliser plusieurs acquisitions en Europe

BNP Paribas mène de front en cette rentrée plusieurs dossiers de croissance externe en Europe. La banque française prévoit de boucler mardi prochain le rachat de Bank Gospodarki Zywnosciowej (BGZ), la division polonaise du néerlandais Rabobank, pour 1,1 milliard d'euros environ. A cette date, le groupe détiendra entre 88,64% et 90% de BGZ tandis que Rabobank conservera une participation très légèrement inférieure à 10%. Sous réserve du feu vert des régulateurs, l'activité sera fusionnée avec BNP Paribas Bank Polska, l'activité polonaise héritée de la reprise de Fortis.

«Ceci est extrêmement complémentaire des activités que nous avions déjà en Pologne et nous permet d'envisager la création d'une banque universelle dans de bonnes conditions», a expliqué récemment à Reuters Jean-Paul Sabet, le responsable adjoint des activités de banque de détail hors zone euro de BNP Paribas.

Plus à l'ouest, BNP Paribas est par ailleurs en passe de mettre la main sur DAB Bank, un acteur significatif du courtage en ligne en Allemagne et en Autriche. Outre-Rhin, le groupe va quasiment doubler son nombre de clients sur ce segment, à 1,4 million, et porter le montant d'actifs sous gestion à 58 milliards d'euros. Il compte déjà sur place Cortal Consors et Hello Bank. BNP Paribas a annoncé en juillet le rachat de 81,39% du capital à UniCredit au prix de 4,78 euros par action et propose un prix identique aux actionnaires de l'établissement. Ce montant représente une valorisation de 435 millions d'euros pour l'ensemble de la société et implique une prime de 28,5% sur le cours moyen sur douze mois. La période d'acceptation de l'offre prendra fin le 13 octobre et aucun seuil d'acceptation minimum n'a été fixé.

A lire aussi