Les frais de tenue de compte bancaire sont repartis à la hausse l'an dernier

le 18/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La hausse atteint 15,5% en moyenne, selon l'Observatoire des tarifs bancaires. Les commissions d'intervention reculent sous l'effet de la législation

Les banques n’ont pas attendu le 1er janvier 2014 et l’entrée en vigueur de la loi bancaire pour limiter les commissions d’intervention facturées à leur clientèle en cas de dépassement du découvert. Alors que le législateur a instauré un plafond de 8 euros par opération et 80 euros par mois (20 euros pour les clients fragiles), une évolution à  la baisse s’observait déjà fin 2013, rapporte l’Observatoire des tarifs bancaires, partie intégrante du Comité consultatif du secteur financier (CCSF).

Le tarif moyen pondéré s’établissait ainsi à 7,82 euros par opération contre 8,23 euros en 2012. «Ce chiffre était globalement stable depuis 2009», précise l’Observatoire dans son rapport 2014. En décembre 2013, les plafonds mensuels ressortaient en moyenne à 102,96 euros, en baisse de 37% comparé à fin 2012. L’Observatoire note qu’il n’a pas été en mesure d’obtenir des données fiables sur ces commissions d’intervention au 5 janvier dernier, certains établissements n’ayant pas actualisé leurs plaquettes tarifaires. 123 établissements, dont 6 banques en lignes, sont inclus dans le périmètre de l’étude.  L’extrait standard passé au crible porte sur les tarifs de onze services, hors packages et promotions.

Si les banques modèrent leurs commissions d’interventions, elles se rattrapent en revanche sur les frais de tenue de compte. Au 5 janvier 2014, 114 établissements indiquaient une ligne tarifaire pour ce produit. A cette date, 38 d’entre eux proposaient la gratuité contre 43 un an plus tôt et 51 au 5 janvier 2012. En moyenne pondérée, les frais de tenue de compte actif ont grimpé de 15,5% entre fin 2012 et fin 2013, après un recul de 6,8% entre 2011 et 2012. Parmi les autres composantes de l’extrait standard dont les tarifs ont augmenté l’an dernier figurent les alertes sur la situation du compte par SMS (+ 1,67%), ainsi que les assurances perte ou vol de moyens de paiement (+0,74%). Les autres services ont évolué dans le même sens qu’en 2012.

Nouveauté de ce rapport 2014, l’Observatoire a fait réaliser une étude sur les tarifs bancaires au niveau des régions. Aucune conclusion décisive n’en ressort. L’analyse régionale établit «qu’aucune région n’est plus chère ou moins chère que les autres pour l’ensemble des tarifs bancaires composant l’extrait standard».

A lire aussi