CNP Assurances se penche à son tour sur l'immobilier allemand

le 25/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'assureur vient de créer un joint-venture avec le fonds de pension américain TIAA-Cref, qui lui a transféré pour près d'un milliard d'euros d'actifs

L’immobilier allemand intéresse toujours autant les institutionnels français. Vendredi, CNP Assurances s’est associé au fonds de pension américain TIAA-Cref pour prendre une participation dans trois centres commerciaux outre-Rhin. Ceux-ci sont déjà détenus par le partenaire du groupe français: PEP à Munich, acquis en 2011, Erlangen Arcaden à Erlangen, en 2007, et Gropius Passagen à Berlin, l’année dernière.

Ces actifs affichent une valeur brute de 1,2 milliard de dollars (924 millions d’euros). Ils seront transférés dans la structure commune, qui sera gérée par TIAA-Cref. Toutefois, les pourcentages de détention n’ont pas été précisés. De même, aucun détail financier n’a été communiqué.

TIAA-Cref (dont les actifs immobiliers sous gestion atteignaient 28,5 milliards de dollars au 30 septembre) a l’habitude de travailler pour le compte d’institutionnels américains et de fonds souverains. En juin, il a également regroupé son immobilier européen avec les activités européennes et asiatiques de Henderson Global Investors dans une seule entité, qu’il contrôle à 60%.

L’Allemagne suscite l’intérêt des investisseurs. Les protagonistes évoquent le redressement de l’économie allemande et le peu de terrain disponible pour le commerce de détail. Axa Reim et le fonds souverain norvégien ont par exemple créé un fonds de la dette immobilière.

Mais l’avenir du joint-venture n’est pas clair. «Avec un partenaire comme CNP Assurances qui partage notre vision à long terme, il nous permettra […] de profiter des opportunités d’investissement qui créeront de la valeur dans le temps», indique Tom Garbutt, responsable mondial de l’immobilier pour TIAA-Cref. «La société commune suivra des stratégies de gestion actives», ajoute le communiqué.

Contacté par L’Agefi, CNP Assurances, contrôlé par la Caisse des dépôts, BPCE et La Banque Postale (LBP), ne va pas jusque-là dans l’exposé de ses motivations: «L’accord de joint-venture avec TIAA-Cref est, à ce stade, limité à l’opération annoncée. Notre ambition dans l’immobilier est de saisir les opportunités sur l’ensemble des marchés européens».

A l’instar de concurrents comme Axa, CNP Assurances cherche à diversifier ses actifs pour adapter son bilan aux futures règles de Solvabilité 2. Le groupe sponsorise ainsi le fonds de dette immobilière et infrastructure de LBP Asset Management et a déjà indiqué qu’il investirait 2 milliards d’euros dans les infrastructures via Natixis.

A lire aussi