Les plus-values des assureurs vie fondent

le 21/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La remontée des taux longs a amputé de 20% en trois mois les plus-values latentes des compagnies françaises

Pour les assureurs français, le danger ne vient plus d’Espagne, de Grèce ou d’Italie, mais de France. La dernière enquête de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sur les placements des douze plus grands assureurs vie à fin juin montre déjà l’effet de la hausse des taux longs. Celle-ci a amputé de 20% au deuxième trimestre les plus-values latentes des portefeuilles, ramenées à 68 milliards d’euros contre 85 milliards fin mars, tous placements confondus, pour un total d’encours de 1.238 milliards d’euros.

Pour les assureurs français, le danger ne vient plus d’Espagne, de Grèce ou d’Italie, mais de France.
ZOOM
Pour les assureurs français, le danger ne vient plus d’Espagne, de Grèce ou d’Italie, mais de France.

A lire aussi