Coûteuse « class action » pour HSBC aux Etats-Unis

le 21/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque britannique a décidé de faire appel de sa condamnation à verser 2,46 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) dans le cadre d'une procédure collective aux Etats-Unis. Un juge de Chicago a prononcé la sentence le 17 octobre. Il s’agit selon Robbins Geller Rudman & Dowd, le cabinet d'avocats qui représentait les investisseurs particuliers, de la sanctionla plus importante jamais prononcée par un tribunal lors d'une action collective concernant une affaire financière. La «class action» accusait les dirigeants de Household, le prêteur immobilier racheté en 2002 par HSBC, d'avoir fait monter artificiellement le prix de l'action Household en travestissant lescomptes et en menant des politiques de prêts très agressives entre 2001 et 2002. HSBC avait été le premier grand groupe à tirer la sonnette d'alarme avant la crise de 2007 sur les risques subprime, après les pertes subies par Household dans ce secteur.

A lire aussi