Suravenir joue la carte des partenariats pour accélérer son développement

le 12/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Son activité auprès des distributeurs externes représente 40% de sa collecte brute en assurance vie, dont 20% pour le canal internet

Suravenir enrichit sa longue liste de partenaires. Hier, la filiale d’assurance vie et de prévoyance du Crédit Mutuel Arkea s’est associée avec le courtier indépendant Epargnissimo afin de lancer un nouveau contrat d’assurance vie distribué sur internet. «Nous sommes clairement dans une logique de développement de partenariats externes et du canal internet», n’a pas caché Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir.

L’assureur n’en est pas à son coup d’essai. Initiée de longue date, cette stratégie lui a permis de multiplier les alliances commerciales avec des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) via sa filière Vie Plus, des acteurs de la gestion du patrimoine – tels Primonial «avec qui nous ferons 350 millions d’euros de collecte cette année», selon Bernard Le Bras – et, enfin, les distributeurs sur internet (Fortuneo, société du groupe, Hedios, Linxea, MonFinancier.com…).

Une démarche qui s’apparente à une impérieuse nécessité alors que sa maison mère n’opère que dans trois zones géographiques en France, à savoir la Bretagne, le Sud-Ouest et le Massif Central. «C’est un périmètre fermé, a concédé Bernard Le Bras. Pour nous développer, il faut donc sortir des territoires et des réseaux historiques.» Les résultats sont déjà bien tangibles puisque «depuis le début de l’année, les partenariats externes représentent 40% de notre collecte brute hors Fortuneo, ce qui était l’objectif du plan stratégique du groupe à horizon 2015», a-t-il ajouté.

A lui seul, le canal internet pèse 20% de l’activité de Suravenir sur le terrain de l’épargne. «A ce jour, nous avons dépassé notre collecte de l’année 2012 sur internet et nous dépasserons les 500 millions d’euros de collecte brute en assurance vie sur ce canal», a prédit Bernard Le Bras qui avait déjà engrangé 425 millions d’euros de collecte brute sur internet l’an dernier.

L’engouement des clients pour l’assurance vie en ligne ne se dément pas. «Depuis le début de l’année, les affaires nouvelles sur ce canal ont progressé de 70% par rapport à l’année dernière, avec plus de 2.000 affaires nouvelles chez nos partenaires», a souligné Bernard Le Bras. Depuis le début de l’année, Suravenir a réalisé une collecte nette de 800 millions d’euros sur l’ensemble de ses canaux de distribution, la compagnie tablant sur une collecte brute de 2,5 milliards d’euros en 2013.

A lire aussi