Les assureurs défendent le régime des catastrophes naturelles

le 11/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors qu’un différend porté devant le Conseil constitutionnel oppose Scor et le réassureur public CCR sur le monopole de la garantie de l’Etat dont jouit la CCR dans le cadre du régime des catastrophes naturelles, certains assureurs apportent leur soutien au dispositif en place. Hier, à Monte-Carlo, Claude Tendil, PDG de Generali France et président des «Rendez-vous de Septembre», a publiquement souhaité «le maintien du système actuel avec l’obligation de s’assurer» jugeant que «la garantie de l’Etat est essentielle dans ce dispositif et que le marché souhaite son maintien». Dans sa lettre mensuelle, le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema) avait déjà estimé que «la concentration de la garantie de l’Etat sur le seul opérateur public de réassurance est la condition du bon fonctionnement du régime». La réponse du Conseil constitutionnel est attendue courant octobre.

A lire aussi