L'assureur autrichien Uniqa peaufine son projet d’augmentation de capital

le 10/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Contrôlé notamment par Raiffeisen, il compte lever prochainement de 700 à 800 millions d’euros pour financer son développement à l’Est

Présentée comme la «pierre angulaire» de sa stratégie à moyen terme, la «re-IPO» d’Uniqa se précise. L’assureur viennois, qui a simplifié sa structure l’an dernier avec la fusion de plusieurs entités opérationnelles, a mandaté Deutsche Bank, Morgan Stanley et Raiffeisen Centrobank comme chefs de file, ainsi que Barclays, Berenberg et UBS en qualité de co-chefs de file. Le cabinet Keefe, Bruyette & Woods endosse le rôle de conseiller.

Ce nouvel appel au marché attendu d’ici à la fin de l’année, qui se fera à la fois via une offre publique et des placements privés, devrait générer entre 700 et 800 millions d’euros. Du jamais vu sur le marché boursier viennois depuis l’IPO du producteur d’aluminium Amag en avril 2011, pour 411 millions d’euros. L’action Uniqa a clôturé hier en recul de 1,95% à 10,31 euros, impliquant une valorisation de 2,16 milliards d’euros.

Uniqa est aujourd’hui contrôlé par Raiffeisen Zentralbank Group (RZB) à hauteur de 45,3% du capital, devant la fondation autrichienne Austria Privatstiftung (44,1% du capital). Une autre fondation, Collegialität Privatstiftung, possède 3,3%, ne laissant qu’un maigre flottant de 6,9% du capital. Les actionnaires de référence n’exerceront pas leurs droits de souscription mais entendent rester en position de force, ce qui pourrait permettre au flottant d’atteindre 30%.

D’un point de vue stratégique, l’opération permettra à l’assureur de financer son développement, en particulier sur les marchés d’Europe centrale et orientale. Ils représentent à l’heure actuelle 58% des clients du groupe, soit 5 millions de personnes, mais seulement 24% des primes souscrites (1,3 milliard d’euros).

Alors que le leader Vienna Insurance Group collecte 50% de ses primes dans cette zone, une telle performance classe Uniqa en sixième position parmi ses pairs. La filiale Uniqa International, qui coiffe les activités dans cette région ainsi qu’en Russie, vise un taux de croissance annuel composé de 10%. Depuis juin 2013, le groupe a noué un accord de distribution avec Raiffeisen Bank International, filiale de RZB. De quoi aider le groupe à atteindre ses objectifs à long terme : porter le nombre de ses clients de 9 à 15 millions d’ici à 2020 et, à un horizon similaire, porter le bénéfice tiré des activités ordinaires à 350 millions d’euros, contre 205 millions en 2012.

A lire aussi