La banque de détail sauve les résultats semestriels du Crédit Mutuel CIC

le 01/08/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En mettant la priorité sur ses réseaux, le groupe a augmenté de 5,2% ses dépôts. En revanche, la BFI et les activités de marché ont souffert

A la peine l’an dernier dans la banque de détail, avec un repli de 6,3% de son produit net bancaire, le Crédit Mutuel CIC a bien redressé la barre dans cette activité au premier semestre 2013.

Les différents réseaux du groupe bancaire dit CM11-CIC, composé du CIC et de 11 des 18 caisses régionales du Crédit Mutuel, ont dégagé un produit net bancaire de 4,64 milliards d’euros, en hausse de 6,4%.

Les dépôts bancaires ont augmenté de 5,2% dans le réseau CM11-CIC, à 215 milliards d’euros, grâce aux Livrets Bleu et A (+20,5%) et à la hausse de plus de 10% des comptes courants. L'encours des crédits a progressé de 1,4%, à 273 milliards d’euros. Le ratio «crédits sur dépôts» s’améliore ainsi à 126,9% contre 131,6% un an auparavant. Les réseaux étrangers, allemand et espagnol, affichent eux aussi des collectes en progression.

Les frais généraux restant «maîtrisés», selon le groupe, en hausse de 1,9%, le coefficient d’exploitation dans la banque de détail remonte à 63,9%. Le coût du risque est en revanche pénalisé par les difficultés de la clientèle professionnelle. Il a augmenté de 64 millions à 519 millions d’euros. Dans l'assurance, le deuxième métier du groupe, le produit net a augmenté de 16% à 770 millions d'euros grâce à une collecte soutenue en assurance-vie et à l'intégration de la société Agrupacio AMCI (Espagne) qui représente 82 millions d'euros pour ce premier semestre.

La priorité donnée à la banque de détail et à la collecte des dépôts permet de compenser les performances décevantes des activités de banque de financement. Son bénéfice net a baissé de 10%, à l'instar de son produit net bancaire (-15%). Quant aux activités de marché, leur bénéfice a chuté de 21%. Dans la banque privée, le repli atteint 25%. Au total, le groupe bancaire a enregistré au premier semestre un bénéfice net en hausse de 5%, à 1,01 milliard d'euros. Sans une modification comptable, le bénéfice net aurait augmenté de 24%.

Cette priorité à la collecte des dépôts sera maintenue prévient la direction du groupe Crédit Mutuel CIC afin de renforcer «l’indépendance par rapport aux marchés financiers». Les fonds propres prudentiels tier one du groupe s’élèvent à 22 milliards d’euros, avec un ratio de solvabilité core tier one à 13,9%.

A lire aussi