Aegon est contraint à davantage d’efforts pour respecter ses objectifs

le 20/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur néerlandais a confirmé la teneur de son plan stratégique à horizon 2015 tout en prévenant de la mise en œuvre de nouvelles mesures

Aegon progresse dans la réalisation des objectifs de son plan stratégique à horizon 2015. Le chemin sera pourtant plus sinueux que prévu, comme en a témoigné hier l’assureur néerlandais auprès des investisseurs. Un discours prudent qui a entraîné un repli de 3,64% à 5,06 euros du titre Aegon en clôture à Amsterdam, deuxième pire performance de l’indice local AEX25.

Dans un «environnement de taux d’intérêt historiquement bas», qui portent un coup aux rendements des investissements, Aegon a tout particulièrement revu l’échéance attendue pour le respect de son objectif de bénéfice imposable courant. Le 5 juin dernier encore, le groupe avait confirmé son ambition d’engranger une progression annuelle moyenne de cet indicateur de 7 à 10% entre 2010 et 2015. La période de référence est désormais décalée de 2012 à 2015, Aegon tablant sur la période initiale sur une progression moyenne de 4 à 7%.

L’assureur a également reconnu qu’il devra «en faire davantage» pour respecter son objectif d’un rendement des fonds propres de 10% à 12% d’ici 2015. La situation actuelle impose d’évoquer un rendement de 8% à 10%, contre 6,3% au premier trimestre 2013. Aegon ne renonce pas à son objectif initial, mais promet de nouvelles mesures, passant par une revue des activités à faible rentabilité ou un renforcement de l’«efficacité opérationnelle», particulièrement au sein des marchés matures. Le groupe a précisé que la suppression de 530 postes cette année au Royaume-Uni fait partie du programme de réduction des coûts engagé en 2009.

En termes d’activité, l’objectif reste de prétendre à un rang de leader dans les marchés sélectionnés d’ici à 2015, particulièrement les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Le directeur général Alex Wynaendts n’en souhaite pas moins afficher une «croissance forte» en Asie et «renforcer (son) empreinte» en Europe de l’Est et centrale, notamment par des acquisitions ciblées en Roumanie ou en Ukraine.

La croissance interne reste tout de même la priorité à l’échelle du groupe, selon le directeur financier Darryl Button. Point crucial de l’évolution de la compagnie, la priorité donnée aux revenus basés sur des commissions porte ses fruits selon la direction, qui a confirmé son objectif de voir la part de ces revenus doubler jusqu’à 30 à 35% du total. Aegon a également confirmé son objectif d’un free cash flow opérationnel de 1,3 à 1,6 milliard d’euros en 2015.

A lire aussi