La Suisse pose ses conditions

le 13/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

«Si vous me demandez quel type d’échange automatique d’information est réaliste, alors il y aurait deux exigences principales du point de vue suisse», a déclaré la ministre des Finances Eveline Widmer-Schlumpf au Tages-Anzeiger. Ces exigences seraient que tous les autres centres financiers d’envergure échangent des données sur une base équivalente et que cet échange s’étende à des noms liés à des véhicules tels que des trusts rattachés à des comptes offshore.

A lire aussi