Allianz reste prudent malgré une solide performance en 2012

le 22/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'assureur allemand a doublé son bénéfice net sur un an à 5,2 milliards d'euros, mais prévoit un résultat opérationnel en baisse en 2013

Allianz reste solide dans la tempête. L'assureur allemand a dégagé un bénéfice net de 5,2 milliards d'euros sur l’exercice 2012, soit près du double de celui enregistré l'année précédente, affecté par de lourdes dépréciations. Sur le dernier trimestre, le résultat net ressort à 1,22 milliard d'euros, après 492 millions un an auparavant. Une performance nettement supérieure à celle anticipée par le consensus qui prévoyait un résultat de 982 millions, la plus haute des estimations le donnant même à seulement 1,18 milliard. La division gestion d'actifs a dégagé un résultat opérationnel 917 millions d’euros, qui a permis de compenser la baisse de celui du secteur vie et santé, de 486 millions.

Ces bons résultats sont aussi dus à l'absence de catastrophes naturelles très onéreuses, hormis l'ouragan Sandy aux Etats-Unis en octobre qui lui a coûté 455 millions d'euros. A fin 2012, le ratio de solvabilité du groupe a atteint 197%, contre 179% un an plus tôt, et le ratio combiné en assurance dommages s’est amélioré à 95,4%, contre 97,6% un an plus tôt. Malgré ces bonnes performances, Allianz entend proposer un dividende inchangé de 4,5 euros par action au titre de l’année 2012.

Dans ce contexte, le groupe reste prudent pour 2013 en tablant sur un bénéfice d'exploitation compris entre 8,7 et 9,7 milliards d’euros, après 9,5 milliards en 2012. Une performance conditionnée par le fait que «les catastrophes naturelles et les turbulences sur les marchés de capitaux ne dépasseront pas les niveaux prévus». Michael Diekmann, président du directoire, estime cependant «qu'il y a des premiers signes de stabilité dans la zone euro, et certains observateurs s'attendent à ce que l'économie mondiale retrouve une dynamique d'ici à la fin de l'année».

A lire aussi