La Banque d'Italie défend sa gestion du cas BMPS

le 11/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouverneur de la Banque d'Italie, Ignazio Visco, a demandé samedi que les autorités de régulation du secteur bancaire aient le pouvoir d'intervenir pour renvoyer des dirigeants indélicats, tout en défendant le rôle de son institution dans la surveillance de la banque Monte dei Paschi di Siena. Les dirigeants de l'établissement et la banque centrale italienne tentent de sortir de la phase de gestion de la crise et pensent pouvoir mettre en place le plan de sauvetage de 3,9 milliards d'euros. BMPS a dévoilé la semaine dernière le montant définitifdes pertes relatives à des opérations sur dérivés entre 2006 et 2009 : 730,3 millions d'euros à la fin de 2012. Le vice-gouverneur de la Banque d'Italie a par ailleurs révélé samedi que BMPS a reçu un prêt de liquidité d'urgence de 2 milliards d'euros à l'automne 2011. Un soutien gardé dans le secret à l'époque que Fabrizio Saccomanni a qualifié de mesure «classique» de la part d'une banque centrale.

A lire aussi