Monte Paschi chiffre ses pertes sur dérivés

le 07/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Banca Monte dei Paschi di Siena a annoncé hier que le montant définitif des pertes relatives à des opérations sur dérivés était estimé à 730 millions d'euros à la fin de l’année 2012. Dans un communiqué, la troisième banque italienne prise dans une tourmente politique en pleine campagne électorale des législatives en raison de ces dérivés, précise que les résultats 2012 seront rectifiés pour tenir compte de ces «erreurs comptables». Le produit «Alexandria» structuré avec la banque japonaise Nomura a accasionné 308 millions d'euros de pertes et «Santorini», monté avec Deutsche Bank, 429 millions, souligne Monte Paschi. La banque, qui a sollicité une aide publique de 3,9 milliards d'euros l'année dernière, ajoute que le troisième produit qui avait été incriminé, «Nota Italia», noué avec JPMorgan, avait eu un impact négligeable. Pour les neuf premiers mois de 2012, Monte dei Paschi a fait état d'une perte nette cumulée de 1,66 milliard.

A lire aussi