Nouveaux soucis pour Monte Paschi, dégradée par S&P

le 01/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'horizon s'est encore assombri hier pour la banque italienne Monte dei Paschi di Siena, au cœur d'un scandale après la révélation de lourdes pertes sur dérivés qui lui valent d'être dégradée par Standard & Poor's. L'agence a abaissé d'un cran, à «BB», sa note de la dette long terme en mettant en avant les pertes potentielles causées par des contrats financiers. La troisième banque italienne avait révélé la semaine dernière que ces transactions pourraient lui coûter 720 millions d'euros. S&P a maintenu une perspective négative pour sa note en n'écartant pas le risque de pertes supérieures au montant annoncé. «Nous pensons que l'enquête pourrait identifier des pertes plus importantes que ce qui a été anticipé à l'origine», indique l'agence dans son communiqué. Le parquet de Sienne a ouvert une enquête sur des soupçons de fraude et de corruption liés aux contrats et à l’acquisition d’Antonveneta.

A lire aussi