HSBC noue des partenariats dans l'assurance avec AIG et Allianz

le 29/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe vend au passage ses activités françaises d'assurance dommages à la compagnie américaine pour 14,5 millions de dollars au plus

HSBC réorganise son offre de produits d'assurance sur le Vieux Continent et aux confins de l'Asie. Le groupe britannique a fait part hier de la signature de plusieurs accords avec de grands noms du secteur. Il a ainsi conclu un pacte de dix ans avec l'américain AIG, en vertu duquel il distribuera ses produits d'assurance IARD (dommages) en Turquie, en France, et potentiellement dans d'autres pays d'Europe continentale.

Pour acquérir ce titre de fournisseur exclusif de produits non-vie, AIG versera environ 55 millions de dollars en cash. Ce partenariat s'accompagne du rachat par l'assureur new-yorkais de la filiale française HSBC Assurances IARD pour un montant pouvant atteindre 14,5 millions de dollars en fonction de la valeur nette des actifs à fin 2012. L'opération inclut par ailleurs un paiement différé de 1,2 million de dollars basé sur les primes collectées en 2013. HSBC se déleste ainsi de ce pôle dommages en France, autrefois dénommé Erisa IARD, qu'il avait pourtant repris en totalité à Swiss Life en 2007. A l'époque, HSBC France avait alors versé près de 230 millions d'euros pour cette opération qui concernait également le pôle non-vie (Erisa, devenu HSBC Assurance Vie).

Dans ce domaine précisément, HSBC a scellé un autre accord de dix ans avec Allianz. Il concerne au premier chef la Turquie, un marché pour lequel l'assureur allemand déboursera 30 millions de dollars (23 millions d'euros). D'autres pays d'Europe continentale pourraient également être concernés. Dans un communiqué, Allianz souligne qu'il a déjà noué plusieurs accords de distribution avec HSBC en Asie, portant entre autres sur l'assurance vie, la couverture santé, l'assurance crédit et la gestion d'actifs en Chine, Indonésie, Malaisie ou encore Taïwan.

HSBC prolonge ainsi sa stratégie de rencentrage sur son cœur de métier. En mars 2011, le groupe avait annoncé la cession de ses activités d'assurance dommages à Hong Kong, Singapour et au Mexique. L'assureur français Axa les avait rachetées moyennant 374 millions d'euros. Un accord d'exclusivité, là encore sur une période de dix ans, avait également été entériné pour ces trois pays ainsi qu'en Inde, Indonésie et Chine. Plus récemment, HSBC s'est lancé dans la vente de sa participation au capital de l'assureur chinois Ping An, une manœuvre qui se révèle délicate.

A lire aussi