La BCE est réservée sur la scission des banques

le 29/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Passant au crible les propositions du rapport Liikanen, la banque centrale appelle à la prudence

Auditionnés demain matin par la commission des Finances de l’Assemblée nationale sur le projet de loi de réforme bancaire, Jean-Paul Chifflet, Frédéric Oudéa et Jean-Laurent Bonnafé, les patrons de Crédit Agricole SA, de la Société Générale et de BNP Paribas, pourront s’appuyer sur un expert de choix: la BCE. La banque centrale a publié hier son opinion sur le rapport du groupe de travail Liikanen, qui propose une séparation des activités bancaires plus stricte que le projet français. Elle s’y montre réservée.

A lire aussi