L'accord de Bâle porte les banques françaises

le 08/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les prêteurs de l'Hexagone vont bénéficier de l'assouplissement du futur ratio de liquidité

Après plus d’un an de lobbying, les banques ont eu gain de cause sur leur futur ratio de liquidité à 30 jours (LCR). Les marchés ont salué les aménagements annoncés dimanche par le Comité de Bâle. «Ces changements vont au-delà de nos attentes et soutiendront le secteur bancaire», indiquent les analystes de Citigroup. Les banques françaises, qui estimaient à 400 milliards d’euros leur déficit de liquidité à combler selon les propositions initiales des régulateurs, sont les principales bénéficiaires de l’accord du 6 janvier.

L’effort de rééquilibrage des bilans bancaires devra se poursuivre. Ratio LCR au 31/6/12. Illustration L'Agefi.
ZOOM
L’effort de rééquilibrage des bilans bancaires devra se poursuivre. Ratio LCR au 31/6/12. Illustration L'Agefi.

A lire aussi