Aviva atteint son objectif de solvabilité en vendant ses activités américaines

le 26/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La transaction valorise la filiale à 1,8 milliard de dollars, la moitié de sa valeur comptable. Le programme de recentrage du groupe se poursuit

Aviva poursuit la réduction de son périmètre à un rythme accéléré. L’assureur britannique a confirmé le 21 décembre la vente de sa filiale américaine d’assurance vie Aviva USA Corporation pour 1,8 milliard de dollars (1,12 milliard de livres, 1,36 milliard d’euros). Le montant représente donc une décote de plus de 50% par rapport à la valeur comptable de cette division (2,4 milliards de livres au 30 juin).

L’acquéreur est Athene Holding, un assureur-vie américain qui se consacre aux marchés de la retraite et des contrats collectifs. Le fonds Apollo Global Management figure parmi ses actionnaires.

La gestion pour compte de tiers d’Aviva Investors en Amérique du Nord n’est pas comprise dans la transaction. En revanche, l’activité des gestions basée aux Etats-Unis et qui gère des fonds d’Aviva USA en fait partie. Celle-ci affichait 38 milliards de livres d’actifs sous gestion le 30 juin.

Aviva va percevoir un versement comptant de 1,55 milliard de dollars, après le remboursement d’une dette d’un montant de 257 millions. Une partie du montant effectivement reçu pourra prendre la forme d’un prêt-vendeur à concurrence de 250 millions de dollars, remboursable dans les 12 mois qui suivent la conclusion de l’opération. Les fruits de cette vente permettent à la société de renforcer son ratio de solvabilité de 17 points de pourcentage, à 165%. Le groupe a donc atteint son objectif de couverture de son capital économique, situé entre 160% et 175%.

Autre intérêt de l’opération dans un contexte réglementaire exigeant et un climat économique incertain, Aviva parvient également à travers cette opération à réduire son exposition au risque de crédit d’environ 25% et de réduire sa sensibilité à la variation du spread de crédit de 30% par rapport au niveau affiché au 30 septembre dernier.

«La transaction marque un progrès substantiel dans le recentrage du périmètre d’Aviva sur des activités et des marchés dans lesquels la société jouit d’une position dominante et dans lesquels elle retire une rentabilité satisfaisante», indique le communiqué. Aviva USA a dégagé un résultat opérationnel de 223 millions de livres sterling en 2011.

Trois jours plus tôt, le groupe avait vendu sa participation dans la société espagnole Aseval à son partenaire Bankia, pour 608 millions d’euros. En septembre, il a annoncé la cession de sa filiale au Sri Lanka et durant l’été a réduit sa participation dans Delta Lloyds sous la barre des 20%.

A lire aussi