Santander laisse filer les agences de RBS

le 15/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque espagnole a renoncé à acheter 316 agences britanniques appartenant à Royal Bank of Scotland, alors que les deux établissements s'étaient mis d'accord en août 2010 sur une cession pour 1,65 milliard de livres (2,04 milliards d'euros). Un fâcheux contretemps pour Santander qui vise une introduction en Bourse de son activité outre-Manche. RBS a de son côté confirmé dans un communiqué son engagement au Royaume-Uni, disant vouloir se concentrer sur la poursuite de la croissance. Alors que cette cession d’agences est imposée par la Commission européenne, le président de RBS, Philip Hampton, a estimé que le climat sur les aides publiques était désormais «bien plus flexible» en Europe et que la banque écossaise pourrait être autorisée à conserver ces agences. De nombreux candidats sont pourtant pressentis, parmi lesquels Virgin Money, la société de private equity JC Flowers ou le fonds d’investissement NBNK.

A lire aussi