Boursorama poursuit son mouvement de bascule vers la banque en ligne

le 02/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Face à un environnement plus difficile dans le courtage, la banque prend le relais, représentant 57% de l’activité, contre 45% à fin 2010

La montée en puissance de la banque en ligne dans le modèle de Boursorama se poursuit. Alors que cette activité représentait 45% des revenus réalisés en France par la filiale de la Société Générale à fin 2010, cette part a été portée à 57% à fin mars 2012. «Face à un environnement plus difficile dans le courtage, le relais de croissance de notre activité est la banque en ligne», indique à L’Agefi Inès Mercereau, présidente de Boursorama.

Sur le premier trimestre 2012, le produit net bancaire a crû de 11% à 24,4 millions d’euros dans la banque, contre un recul de 26% à 15,7 millions d’euros dans le courtage. «Boursorama parvient à éloigner de plus en plus son modèle du courtage, qui est une activité concurrentielle et volatile», se réjouit le bureau d’études Kepler.

Boursorama, qui a enregistré un recul de 5% à 54,2 millions d’euros de ses revenus globaux pour un résultat net trimestriel en baisse de 3% à 10,7 millions, est «en ordre de marche pour réaliser son objectif d’un nombre global de clients en France de 700.000 à horizon 2015 et de 500.000 comptes à vue», estime la présidente. A fin mars, Boursorama comptait 392.000 clients dans l’Hexagone et 232.000 comptes à vue.

Les ouvertures de comptes courants, au nombre de 17.000, ont crû de 4% sur le premier trimestre, s’accompagnant d’une hausse de 13%, à 3,2 milliards d’euros, des dépôts bilanciels. Les dépôts sur comptes courants ont crû de 14% à 647 millions d’euros, contre une hausse de 28% à 1,9 milliard pour les comptes d’épargne bancaire.

Dans le crédit immobilier, l’une des priorités de développement de Boursorama, la production s’est établie à 87 millions d’euros, contre une moyenne trimestrielle enregistrée sur 2011 de 75 millions d’euros.

En vue de poursuivre le renforcement de sa clientèle bancaire, Boursorama mise sur plusieurs développements, parmi lesquels l’offre via le téléphone mobile. «Les tendances observées sur le premier trimestre nous confortent dans la voie d’avenir que représente le mobile dans la banque en ligne. Son usage, pour des opérations telles que les envois de chèques ou les virements, a été multiplié par trois depuis 2011 et cela devrait continuer», prévoit Inès Mercereau. Près de 15% des connexions réalisées par les clients de Boursorama l'ont ainsi été via le mobile sur le premier trimestre.

A lire aussi