Les comptes de CCB confirment les inquiétudes sur le marché bancaire chinois

le 27/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

A l'instar d'AgBank vendredi, China Construction Bank voit ses créances douteuses progresser. 2012 s'annonce difficile pour le secteur

Photo: Nelson Ching/Bloomberg

China Construction Bank (CCB), la deuxième banque du monde par la capitalisation, a vu son bénéfice net progresser de 26% en 2011, pour atteindre 169 milliards de yuans (20 milliards d’euros). L’établissement a octroyé 827 milliards de yuans de prêts l’année dernière, portant le total de ses encours de créances à 6.500 milliards de yuans.

Mais l’établissement a envoyé d’autres signaux – beaucoup moins positifs – qui ont confirmé les craintes relatives à la surchauffe du secteur bancaire chinois. Le ralentissement général de l’offre de crédit en Chine (tant à l’égard des collectivités locales, des promoteurs immobiliers que des ménages) depuis deux ans a fait grimper les marges des prêteurs, mais la progression des créances douteuses et litigieuses (CDL) dans leurs bilans s'accélère. Le gouvernement chinois tente d’encourager le crédit aux PME, tout en limitant les prêts à l’immobilier pour lutter contre le phénomène de bulle.

Concernant China Construction, le montant des CDL a progressé de 9,8% au dernier trimestre, à 70,9 milliards de yuans. Son augmentation a été favorisée par une détérioration des secteurs de la construction, de l’immobilier et de la distribution. Les CDL représentent 1,09% de son portefeuille de créances. La banque a également déclaré que la proportion des prêts classés dans la catégorie «substandard» (un cran avant le classement en douteux) avait atteint un sommet à 27% au cours du second semestre.

La situation de CCB confirme les craintes soulevées par Agricultural Bank of China, premier grand établissement à avoir publié ses comptes annuels, vendredi. Au quatrième trimestre, AgBank a passé 22,8 milliards de provisions, plus du double de celles enregistrées un an plus tôt.

Or, la qualité des portefeuilles de CCB devrait continuer à se détériorer dans les trimestres à venir, si l’on en croit le scénario d’atterrissage en douceur de l’économie chinoise, après des années de croissance plus que soutenue. Ce mois-ci, le premier ministre Wen Jiabao a annoncé une prévision de croissance inférieure à 8% pour la première fois depuis les huit dernières années. La direction de la banque n’a pas dit autre chose: «en 2012, l’environnement économique mondial devrait se détériorer et le développement économique de la Chine doit relever de nombreux défis», indique-t-elle dans un communiqué.

A lire aussi