Boursorama valide le développement de son modèle de banque en ligne

le 16/02/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’activité bancaire, qui représente désormais 53% des revenus en France, a crû de 16% l’an passé, contre un recul de 5% dans le courtage

Consultation de Boursorama sur un téléphone. Photo: Pascal Sittler/REA

Boursorama a validé en 2011 sa stratégie de banque en ligne. La filiale de la Société Générale a dévoilé un résultat net annuel en hausse de 16% à 43,4 millions d’euros, sur la base d’un produit net bancaire en croissance de 7% à 218,7 millions d’euros. L’activité bancaire, qui représente désormais 53% des revenus en France (contre 48% un an plus tôt), a crû de 16% à 92,2 millions d’euros.

Dans le courtage, où 17.000 comptes (+16%) ont été ouverts, le produit net bancaire a en revanche reculé de 5% à 70,4 millions d’euros, contre une baisse de 3% à 11,2 millions dans les activités liées au portail internet.

Dans le cadre de son activité bancaire, Boursorama a «doublé le nombre de ses comptes depuis 2009, avec l’ouverture de plus de 60.000 comptes courants et de 45.000 comptes d’épargne en moyenne par an», a indiqué Inès Mercereau, présidente de Boursorama. En 2011, les dépôts sur comptes courants ont crû de 18% à 636 millions d’euros et ceux sur compte d’épargne bancaire de 37% à 1,7 milliard. Les dépôts sur compte titres ont en revanche reculé de 7% à 703 millions d’euros.

Parmi les autres activités bancaires, Boursorama a enregistré l’an passé une hausse de 6% de ses encours de crédit immobilier (à 1,5 milliard d’euros) et une production de crédit de 300 millions d’euros. Dans les activités d’épargne hors bilan, l’encours est resté stable à 3,2 milliards d’euros, marqué par une hausse de 10% de l’encours en assurance vie (2,4 milliards d’euros pour une collecte nette en recul de 32% à 190 millions) et un recul de 24% à 760 millions concernant les OPCVM.

En 2012, Boursorama, dont l’ensemble du réseau d’agences sera fermé d’ici fin juin, continuera à mettre l’accent sur la banque en ligne. Le groupe mise sur une accélération du développement de la banque sur mobile (avec près de 80.000 téléchargements de l’application Boursorama enregistrés en 2011) et un enrichissement de l’offre de produits. «Nous prévoyons de réaliser plus de crédit, notamment dans l’immobilier», a déclaré Inès Mercereau.

Boursorama, qui a reçu une licence bancaire au Royaume-Uni, entend par ailleurs poursuivre le redressement et la croissance de ses filiales internationales. Leur activité a crû de 14,6% à 44,8 millions d’euros en 2011.

Le groupe, qui vise 700.000 clients d’ici à 2015, en compte 380.000 actuellement.

A lire aussi