Visa Europe profite de l’essor des nouveaux modes de paiement

le 18/01/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les principaux indicateurs du fournisseur de système de paiement progressent. 2012 devrait être une année charnière

Après un bond surprise de 16% des dépenses aux points de vente par les porteurs de cartes bancaires utilisant son système en 2010, Visa Europe a poursuivi sur sa lancée en affichant une croissance de 14% en 2011, à 1.160 milliards d’euros. Soit une part de marché dans les dépenses de consommation revendiquée légèrement supérieure à 14% (un euro sur sept). En 2000, rappelle la société, cette part atteignait 5,6%.

En France, la part des paiements par carte Visa des ménages représente près d’un euro sur cinq. Le nombre de transactions traitées progresse lui de 19% à 11,8 milliards.

Le chiffre d’affaires dépasse ainsi tout juste le milliard d’euros (+14%). Le résultat avant impôt fait plus que tripler, à 241 millions. Le groupe a pu ainsi augmenter son capital et ses réserves, qui progressent de 28% à 738 millions d’euros.

Visa Europe impute une partie importante de cette progression à l’essor des paiements sans contact par carte et mobile. En France, 400.000 cartes sont déjà en circulation et 100.000 terminaux de paiement électroniques (TPE) ont été déployés selon le groupe, tandis que les banques ont lancé ou développent des offres, avec ou sans opérateur télécoms. Une tendance dont le fournisseur de cartes de paiement compte profiter. Il a ainsi investi 100 millions d’euros dans l’innovation l’année dernière et a notamment pris une participation proche de 10% dans Monitise, société spécialisée dans les solutions bancaires mobiles.

L’année 2012 sera riche en événements pour Visa Europe, qui compte profiter des Jeux olympiques de Londres (le groupe sponsorise la manifestation depuis 1986) pour populariser les nouveaux modes de paiement. «Notre solution de paiement de personne à personne, lancée en octobre dernier, sera déployée courant 2012. La mise en place de l’offre mobile et sans contact débutera dans deux mois», indique Philippe Menier, directeur général adjoint de Visa Europe. Le portefeuille digital («digital wallet») sera lancé dans le courant de l’été.

Visa Europe estime que plus de la moitié des transactions à travers son système seront effectuées avec un appareil mobile en 2020. Plus généralement, la société anticipe une croissance annuelle de 14% des dépenses au point de vente via son système jusqu’en 2015 (soit 2.000 milliards d’euros), pour 19 milliards de transactions traitées.

A lire aussi