Nomura lâche également du lest sur son exposition européenne

le 30/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque japonaise a indiqué avoir réduit de 75 % son exposition aux pays périphériques sur les deux derniers mois, dont 83 % d’actifs italiens

Nomura cède également à la pression des marchés. Avec une action en chute libre de 53% depuis le début de l’année et sous la menace d’une dégradation de sa note par Moody’s, la banque japonaise a réduit son exposition aux pays périphériques européens (GIIPS) de la zone euro de 3,55 milliards de dollars à fin septembre à 884 millions. La dette italienne est la plus touchée avec une exposition réduite de 83% à 467 millions de dollars au 24 novembre, contre 2,82 milliards fin septembre. L’exposition de Nomura à l’Espagne a également été réduite de 62% à 175 millions, et de 43% à seulement 27 millions pour les titres grecs. L’établissement a néanmoins fait le pari de renforcer son exposition à l’Irlande de 2,3% à 315 millions de dollars.

Les obligations souveraines pesaient 74% de l’exposition totale de la banque aux GIIPS à fin septembre. Le solde était concentré sur les institutions financières (20%) et sur les entreprises (6%). Plus de 80% des titres détenus arrivent à échéance avant fin mars 2012, dont 79% de titres italiens.

La décision s’inscrit dans un programme comprenant des réductions de coûts de 1,2 milliard de dollars, principalement en Europe. Nomura avait encaissé une perte de 46,1 milliards de yens au dernier trimestre. Par ailleurs, le Financial Times indique que la banque aurait mis en vente sa filiale immobilière, Nomura Real Estate, après la cession de Skylark à Bain Capital pour 2,1 milliards de dollars et de Tsubaki Nakashima à Carlyle pour 804 millions.

«Ces coupes devraient permettre d’apaiser les craintes de marché, l’exposition de Nomura à l’Italie ayant suscité de vives inquiétudes», estime Deutsche Bank. A la suite de cette annonce, l’action Nomura reprenait 1,7% à 244 yens à Tokyo, après avoir atteint un plus bas de 37 ans jeudi, à 224 yens. Dans le même temps, le niveau des CDS à 5 ans de la banque baissait de 5 pb à 405 pb.

Kokusai Asset Management, qui gère le fonds souverain nippon, a également indiqué avoir réduit son exposition à l’Espagne et la Belgique et liquidé ses positions sur l’Italie. Par ailleurs, les six plus importantes sociétés d’assurance vie nippones, dont Nippon Life Insurance et Sumitomo Life Insurance, ont réduit leur exposition aux GIIPS d’un tiers à 461 milliards de yens depuis fin septembre.

A lire aussi