Le numéro deux de Santander gracié

le 28/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement espagnol sortant a décidé de gracier Alfredo Saenz, le numéro deux de Santander, qui avait été condamné à trois mois d’interdiction d’exercer sa profession pour une affaire vieille de dix-sept ans. Le dirigeant paiera l’amende maximale prévue pour le délit.

A lire aussi