Groupama finalise l’organisation de sa nouvelle équipe de direction

le 28/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur présente aujourd’hui au comité d’entreprise son nouvel état-major. Son conseil d’administration a validé l'augmentation de capital

Le calendrier s’accélère chez Groupama. Selon nos informations, l’assureur mutualiste doit présenter aujourd’hui au comité d’entreprise sa nouvelle équipe de direction. Si l’organigramme reste encore à définir, plusieurs postes sont déjà pourvus. Benoit Maes va ainsi devenir directeur financier du groupe tandis que Sylvain Burel est nommé directeur de la communication.

Par ailleurs, Pierre Lefèvre devient directeur international et filiales et Michel Lungart occupera le poste de directeur assurances, banque et services France. Enfin, selon nos informations, la direction assurance IARD, marketing et distribution est confiée à François Peythieu, jusque-là directeur marketing et distribution, et Christophe Graber, actuel directeur du pôle Entreprises et Collectivités de Groupama, ce dernier étant plus particulièrement en charge des métiers de l’assurance dommages. Les deux hommes seront directement rattachés à Michel Lungart.

Ces nominations interviennent alors que le conseil d’administration du groupe, réuni vendredi, a validé à l’unanimité la recapitalisation de Groupama S.A. par les caisses régionales pour un montant de 500 millions d’euros. Décidée en juillet, cette opération ne résout toutefois pas le problème de solvabilité du groupe, sa marge de solvabilité étant examinée par les agences de notation et l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) sur la base des comptes combinés.

Pour y remédier, la direction de Groupama continue d’explorer toutes les pistes pour renforcer une solvabilité fragilisée par la crise des dettes souveraines et sa forte exposition aux actions (15 % de ses actifs). «Toutes les options, y compris la vente de Gan Assurances, sont aujourd’hui à l’étude, écrit dans un courrier adressé au réseau Dominique Baralla, présidente du Syndicat des agents généraux du Gan qui a rencontré Thierry Martel jeudi. Il m’a été affirmé qu’aucune décision ne serait prise dans la précipitation. L’objectif du groupe est de ne pas brader ses actifs».

Selon le Journal du Dimanche, Covéa souhaiterait pourtant une alliance globale avec Groupama. Ces incertitudes nourrissent l’inquiétude des syndicats. La semaine dernière, la Fédération CFDT Banques et Assurances a sollicité une rencontre avec des responsables de la FFSA, estimant que «la pérennité du groupe et la préservation de sa solvabilité constituent un enjeu majeur et systémique pour notre profession».

A lire aussi