La Fed veut des efforts sur les pratiques salariales

le 06/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Réserve fédérale américaine demande à vingt-cinq établissements bancaires d’envergure de redoubler d’efforts dans la réforme de leurs pratiques de rémunération qui «ont été un facteur contribuant à la crise financière». La Fed, qui ne cible pas de banques en particulier, estime que les banques devraient prendre davantage en considération la totalité des risques liés à la rémunération des salariés. Le rapport se penche également sur plusieurs méthodes pour contrôler des pratiques excessives, dont le versement différé destiné à ce que les paiements en cash soient basés sur des résultats de plus long terme. En moyenne, la rémunération variable des hauts cadres des établissements sous revue a été différée à plus de 60%, généralement de trois à cinq ans, et certaines institutions l’ont fait à plus de 80%, précise le rapport de la Fed. Celui-ci souligne également la présence de mécanismes de reprise (clawback) si les performances se dégradent.

A lire aussi