Dexia prend la mesure de l'ampleur de ses maux

le 04/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Son conseil s'est réuni hier soir après une chute de sa valorisation à 2,53 milliards d'euros

Il aura suffi d’un communiqué de Moody’s pour remettre le feu aux poudres. En plaçant hier les notes des entités opérationnelles de Dexia sous surveillance en vue d’une dégradation, l’agence a provoqué un plongeon de 10,16% de l’action de la banque franco-belge, à 1,30 euro. La tenue d’un conseil d'administration cette nuit a fait refleurir les interrogations concernant la création éventuelle d’une «bad bank» destinée à assainir le bilan chargé de Dexia sous la houlette des Etats français et belge.

Le siège de Dexia à Bruxelles. Photo : Jock Fistick/Bloomberg Newe
ZOOM
Le siège de Dexia à Bruxelles. Photo : Jock Fistick/Bloomberg Newe

A lire aussi