Citic Securities réalise une introduction en demi-teinte en Bourse de Hong Kong

le 28/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le courtier chinois doit lever 1,25 milliard d’euros selon des sources concordantes, dans le bas de la fourchette initiale

L’entrée en Bourse de Hong Kong du numéro un chinois du courtage, Citic Securities, déjà présent à la Bourse de Shanghai, suscite des sentiments mitigés. D’un côté, cette opération peut faire naître des espoirs de retour à meilleure fortune pour un marché endormi depuis des mois sous le coup de la volatilité des marchés. De l’autre, Citic Securities a certes dû revoir à la baisse ses prétentions et doit le succès de son IPO à Hong Kong à de solides investisseurs stratégiques qui s’étaient engagés à soutenir l’opération.

Selon diverses sources de marché citées par Reuters ou Bloomberg, le groupe chinois a mis en vente ses 995,3 millions de titres au prix unitaire de 13,3 dollars de Hong Kong. Soit un montant total de quelque 1,25 milliard d’euros, la plus importante opération à Hong Kong depuis l’IPO de Prada en juin dernier. Initialement, Citic Securities visait une fourchette de cotation initiale allant de 12,84 à 15,20 dollars de Hong Kong. Le plancher de cette fourchette avait été par la suite relevé à 13,30 dollars par action, ce même prix qui devrait finalement être entériné.

Certes le risque apparaissait limité pour le courtier chinois de devoir renoncer finalement à l’opération, grâce au soutien d’investisseurs stratégiques comme le fonds souverain de Singapour Temasek. Les gestionnaires Waddell & Reed et Och-Ziff Capital Management avaient également convenu d’acquérir plus de 620 millions d’euros de titres.

Depuis l’entrée en Bourse de Prada, le marché de Hong Kong, le plus actif au monde depuis deux ans, est en sommeil. Des opérations devant permettre de récolter quelque 4,5 milliards de dollars ont été retardées la semaine dernière, par des groupes comme Sany Heavy Industry ou son concurrent XCMG Construction Machinery. Dès lors, Citic Securities pourrait donner l’exemple, notamment à d’autres groupes chinois à Shanghai. Surtout, les acteurs du secteur financier scruteront à la loupe le comportement des titres Citic Securities. Reuters relève en effet que les assureurs, courtiers ou banquiers chinois ont des projets d’entrée en Bourse totalisant 26 milliards d’euros au cours des prochains mois. Sur la ligne de départ se pressent Haitong Securities, New China Life ou China Guangfa Bank.

A lire aussi