Le Crédit Agricole étend à CA CIB son mécanisme de garanties réciproques

le 15/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Cette mesure permettra à la filiale de financement et d’investissement de bénéficier des mêmes notes que celles du groupe

Dans un climat tendu sur les marchés, le Crédit Agricole veut mettre toutes les chances de son côté: il va adapter ses relations avec sa filiale de financement et d’investissement CA CIB aux critères de Moody’s, qui a dégradé hier les notes de la structure cotée de la banque verte, Crédit Agricole SA (CASA).

En effet, le groupe a annoncé hier «la mise en place d’un mécanisme de soutien formel de CA CIB [...] sous la forme d’une garantie générale, ou à travers l’affiliation de CA CIB par CASA». La mise en place du mécanisme est prévue pour «le début du mois de décembre».

Cette décision est la conséquence de «la mise sous surveillance par Moody’s des notes long terme et de dépôts de CA CIB». Plus précisément, la banque verte entend mettre fin au traitement séparé que l’agence de notation réservait à la filiale de CASA. En effet, depuis 2007, Moody’s ne considère plus les banques de financement et d’investissement comme faisant partie du cœur de métier des groupes bancaires mutualistes, quand bien même les premières seraient filiales à 100% des seconds – ce qui est le cas de CA CIB.

Alors que les notes de long terme et de dépôts de CA CIB sont inférieures d’un cran à celles de CASA (soit Aa3), l’objectif du groupe est d’étendre le mécanisme d’engagements réciproques qui lie CASA aux caisses régionales. Selon ces accords, les ressources du réseau peuvent être utilisées au bénéfice d’un des membres. CASA doit s’assurer que chaque caisse affiche une liquidité et une solvabilité suffisantes: il centralise et gère les risques financiers des caisses. De leur côté, celles-ci garantissent tout engagement de CASA envers des tiers et se garantissent également entre elles. Ces éléments expliquent que les caisses et CASA jouissent des mêmes notes.

La banque verte assure que «garantie générale» et «affiliation» constituent «deux moyens de formaliser le soutien de CASA à CA CIB», avec une force équivalente aux yeux de Moody's. Celle-ci en a tenu compte hier. Comme pour CASA en juin, l’agence de notation avait placé les notes de la BFI sous surveillance avec implication négative. Plus maintenant. «Les notes Aa3 de CA CIB sont toujours sous surveillance, désormais dans une perspective incertaine (auparavant négative), au cas où elles seraient alignées avec les notes de CASA suite à l’extension possible du soutien mutualiste du groupe Crédit Agricole envers CA CIB», écrit Moody’s.

A lire aussi