Le coût du risque grec fait débat

le 31/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’IASB juge insuffisantes les dépréciations des titres grecs dans les comptes de certaines banques, qui ont par ailleurs adopté des méthodes hétérogènes.

A lire aussi