Bank of America restera au capital de China Construction Bank

le 23/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque chinoise, dont le bénéfice a grimpé de 31 %, a assuré que son partenaire garderait au moins 5 % de son capital sur le long terme

Bank of America (BoA) restera un investisseur de long terme de China Construction Bank (CCB), ont martelé lundi les dirigeants de l’établissement chinois en marge de la présentation de ses résultats semestriels.

Ces propos répondent aux rumeurs indiquant la semaine dernière que la banque américaine discutait avec d’éventuels acquéreurs de la vente de sa participation de 10% dans CCB. Très affectée par des pertes et des poursuites coûteuses à son encontre, BoA cherche à céder des actifs pour renforcer ses fonds propres afin d’éviter une augmentation de capital. Plusieurs sources ont indiqué que BoA avait approché le fonds souverains du Koweït, KIA, pour lui céder sa part dans CCB, valorisée à quelque 17 milliards de dollars, mais que ce dernier ne s’était pas montré intéressé. Le fonds souverain du Qatar aurait également été sollicité. Au terme d’un lock up courant jusqu’à fin août, BoA a la possibilité de céder la majorité des 25,6 milliards d’actions CCB qu’elle détient.

«Tout ce que j’ai compris de la part de Bank of America, c’est que tout d’abord, ils comptent rester un investisseur de long terme», a assuré le président de CCB Zhang Jianguo, précisant que la banque américaine ne ferait pas descendre sa participation sous les 5% sur le long terme. Les deux banques sont par ailleurs en discussion pour prolonger de cinq années leur partenariat, dans les activités de cartes de crédit et de gestion des risques notamment, qui court jusqu'en 2012, a indiqué la banque chinoise.

Certains analystes n’ont toutefois pas été convaincus par les propos de la banque. «Je ne pense pas que l’actuel président de BoA (Brian Moynihan, ndlr) soit celui qui ait décidé d’investir dans CCB en premier lieu, donc il devrait avoir très peu d’attachement émotionnel à cet investissement», estime Victor Wang chez Macquarie, cité par Reuters.

CCB a fait état dimanche d’un bond de 31% sur un an de son bénéfice net part du groupe au premier semestre, à 92,8 milliards de yuans (10 milliards d’euros), et a tenté de rassurer les investisseurs, inquiets de l’exposition des banques chinoises aux collectivités locales, en qualifiant les risques de «maîtrisables». La banque a précisé que les 580 milliards de yuans d’exposition aux collectivités étaient couverts à 93% par des cash-flows ou des provisions. CCB a également annoncé l’émission de 80 milliards de yuans de dette à Hong Kong afin de renforcer son capital dans les deux à trois ans à venir.

A lire aussi