Les banques portugaises affichent des résultats en retrait sensible au premier semestre

le 02/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Banco Espirito Santo a publié hier un bénéfice net en chute de 45%, sous le coup d’une vive hausse des provisions pour créances douteuses

La deuxième plus importante banque cotée du Portugal, Banco Espirito Santo (BES), a publié hier un bénéfice net en recul de 45% au premier semestre, lourdement pénalisé par une forte augmentation des provisions pour créances douteuses. La banque s’inscrit ainsi dans le sillage de ses deux principales rivales locales, Millennium BCP et BancoBPI, qui ont concédé respectivement un repli de leurs résultats de 46% et de 20% sur les six premiers mois de l’année.

Dans un communiqué, Banco Espirito Santo a annoncé un bénéfice net de 156 millions d'euros et un produit net des intérêts pratiquement inchangé par rapport à l'année précédente à 542,8 millions d'euros. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un bénéfice net de 150 millions d'euros et un produit net des intérêts de 543 millions d'euros. «Les résultats ont été affectés par un renforcement considérable des provisions en raison de la détérioration actuelle et attendue du risque, conséquence d'une dégradation du contexte économique», précise la banque. De fait, les provisions allouées aux emprunts ont atteint 305 millions d'euros, ce qui représente une hausse de 175 millions d'euros par rapport à l'année précédente.

Le cours du titre a chuté de 6,85% en clôture hier à 2,461 euros, sous-performant un recul de 2% de l'indice bancaire européen.

Les trois banques portugaises ont réussi les tests de résistance organisés par l'Union européenne le mois dernier, mais la Banque du Portugal a insisté sur le fait qu'elles doivent entre autres renforcer leurs fonds propres, afin de mieux résister aux chocs et devenir moins dépendantes du financement de la Banque centrale européenne.

BES a réagi en indiquant qu’elle allait «mettre en œuvre pendant le second semestre 2011 ainsi qu'en 2012 d'importantes mesures afin de se conformer aux exigences sur les fonds propres de la Banque du Portugal, de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI)».

Le patron de la banque, Ricardo Salgado, a par ailleurs annoncé la cession de la participation de 10% au capital de sa concurrente danoise Saxo Bank.

A lire aussi