Les pertes d’emploi à la City affectent l’impôt britannique

le 01/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Sunday Telegraph estime, sans citer ses sources, que les suppressions de postes au sein des banques d’investissement à Londres, qui viseraient16.000 personnes, pourraient représenter un manque à gagner de 1,3 milliard de livres (1,5 milliard d’euros) en impôt sur le revenu pour l’Etat.

A lire aussi