Stress tests : le verdict des analystes

le 19/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En appliquant des décotes sur la dette souveraine équivalentes à celles du marché et des ratios de fonds propres plus exigeants que les 5% retenus par l'Autorité bancaire européenne, les analystes estiment entre 22 et 91 milliards d'euros le vrai déficit en capital des banques européennes. Chez les françaises, la Société Générale serait en position de faiblesse.

A lire aussi