Les banques mettent la dernière main dans les relations avec leurs clients

le 28/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux derniers engagements issus du rapport Pauget-Constans entreront en vigueur ce jeudi

Le 30 juin prochain entreront en vigueur les deux dernières mesures figurant dans la liste des engagements pris par les établissements français en 2010 suite à la publication du rapport Pauget-Constans sur la tarification des services bancaires. Le premier concerne la publication du total mensuel des frais bancaires ainsi que du plafond de l’autorisation de découvert, sur chaque relevé de compte. Le deuxième a pour objet l’aménagement de la gamme de moyens de paiement alternatifs au chèque (GPA), en direction des ménages les plus fragiles.

Concrètement, les offres des banques devront proposer un nombre minimum d’alertes sur le niveau du solde du compte. En outre, les frais d’incident devront être réduits de 50% du tarif actuel ou, pour les établissements dont les tarifs étaient déjà inférieurs à ceux de leurs concurrents, seront limités à «un niveau modeste». Ils seront en outre plafonnés en nombre d’occurrences.

«Comme l’ensemble des engagements pris suite au rapport Pauget-Constans, il s’agit de mesures dont l’application est contrôlée par l’Autorité de contrôle prudentielle (ACP, le régulateur français des banques et assurances), a rappelé hier Ariane Obolensky, directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF). Les réseaux vont présenter leurs offres après discussion avec le Comité consultatif du secteur financier», où siègent notamment des représentants associatifs.

L’ensemble des mesures concernant la gestion des comptes bancaires aura ainsi été mis en œuvre au 30 juin. Sur le sujet de l’amélioration de l’accès aux moyens de paiement modernes dans le parapublic, la balle est dans le camp des pouvoirs publics.

Cela dit, la FBF admet que l’amélioration des relations banques-clients est un éternel recommencement. Les dernières mesures à peine confirmées, l’UFC-Que Choisir critique déjà vertement les engagements des banques sur la transparence de leurs offres groupées (packages), à savoir la mise en place de packages personnalisables et la garantie qu’ils représentent toujours un avantage tarifaire par rapport à l’offre à la carte. «Sur les douze banques étudiées par l’UFC-Que Choisir en mai 2010, sept nouveaux packages sont aujourd’hui en place. Mais seuls deux (Bred et LCL) présentent un réel progrès pour le consommateur», affirme l’association.

A lire aussi