La Banque Populaire clame son dynamisme

le 10/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec sa nouvelle campagne, Banque Populaire se présente comme « la banque qui donne envie d’agir » et marque son soutien à l’esprit d’entreprise

Déclinaison publicité de la Banque Populaire /source: Banque Populaire

Trop discrète, la Banque Populaire ? C’est vrai si l’on en juge par sa part de voix (présence dans les médias) qui atteint seulement 3% pour une part de marché qui se situe à 7%, comprenant une clientèle composée à parts égales d’entreprises et de particuliers.

«Cette nouvelle campagne vise à augmenter notre notoriété et à faire mieux connaître notre modernité, notre compétence et notre dynamisme», explique Olivier Klein, directeur général banque commerciale et assurance de BPCE. «Pour cela, nous allons mettre en avant notre particularité, ajoute Michel Roux, directeur du développement Banque Populaire. C’est la défense de l’esprit d’entreprise couplée à un ancrage régional au service de l’économie réelle et la priorité donnée au potentiel des individus et à leur capacité à réaliser leurs projets.»

Une fois le concept réaffirmé, restait à trouver l’idée créative avec Euro RSCG qui est restée l’agence de la Banque Populaire malgré un appel d’offres (et en dépit de campagnes inspirées de contes de fées jugées décalées, surtout en période de crise) : elle est allée la chercher auprès d’un collectif d’artistes allemands, les ZeitGuised, inventeurs d’un langage pictural esthétique mais qui a du sens. Résultat : deux films tout en mouvement, l’un sur tous les projets possibles dans une vie, l’autre sur la création et le développement d’entreprises. La diffusion en télévision débutera le 15 juin et sera accompagnée de déclinaisons en presse et sur le web fixe et mobile, y compris avec une page Facebook et l’habillage du plusieurs sièges régionaux de Banque Populaires et de l’immeuble BPCE à Paris.

Cette campagne s’inscrit dans un plan stratégique qui vise à conquérir de nouveaux clients par l’excellence du service offert, et qui sera décliné dans les régions dans les six à douze mois à venir. Très proche de celui mis en œuvre aux Caisse d’Epargne, il repose sur une intégration renforcée du multicanal en agence permettant au conseiller de travailler naturellement à distance et sur une approche volontariste et personnalisée des clients. Les tâches administratives seront reportées vers les back-offices qui seront réorganisés et renforcés. Un travail entamé depuis quelque temps qui porte déjà ses fruits. Banque Populaire vient ainsi de recevoir le premier prix du Podium TNS BearingPoint de la relation client pour le secteur banque.

A lire aussi