Ratios de levier et de liquidité : la Commission veut du temps

le 24/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon un document obtenu par Bloomberg, la Commission européenne estime qu’il est trop tôt pour s’engager de manière ferme sur les ratios de levier et de liquidité tant que leurs effets potentiels n’ont pas été pleinement examinés. Selon les termes de l’accord de Bâle, les deux ratios doivent devenir contraignants à compter de 2018. Bruxelles souhaite que les établissements rendent d’abord des comptes à leurs régulateurs sur la manière dont ils affrontent ces exigences, sans être obligés de les respecter.

A lire aussi